Annonce : sortie de LE REFLET DES ETOILES

Cyril Promo

Le reflet des étoiles, roman de science-fiction sorti tout droit de la combinaison de mon cerveau, d’un clavier et de (beaucoup de) caféine, et disponible en précommande (en ebook).
Je suis assez content de la couverture et de l’aventure qu’a été l’écriture de ce roman.

D’abord, je suis un gros fan de SF. Au point que je m’interdisais d’en écrire, parce que… et bien tout a déjà été écrit, qu’est-ce que je pourrais apporter, moi ?
Mais en fait, je me suis tout de même pris au jeu, et l’histoire, au final, est assez cool.

Au départ publiée sous format d’épisodes de 60 à 70 pages, j’ai pu avoir le retour de certains des lecteurs qui ont influencé l’écriture de la suite. Le résultat n’est pas forcément ce que j’imaginais au début de la rédaction, mais le produit final me botte bien.

Donc, si vous avez envie de sortir de la morosité ambiante pour suivre les emmerdes péripéties d’un pauvre gars qui se réveille dans un vaisseau sur le point d’exploser, complètement perdu et totalement amnésique, c’est peut-être la bonne histoire.
J’ai hâte d’avoir vos retours.


L’ebook est disponible en précommande (sa se passe sur Amazon), vous recevrez l’ebook dans votre liseuse le 3 octobre.

La version brochée, elle, sortira dès le 8 octobre (si je valide les épreuves qui sont en cours d’acheminement au manoir de Mortevielle, d’où j’écris toutes mes histoires.)

Le pitch : Le jour du solstice de l’été 2069, un nuage de micrométéorites croise la route du Vancouver, occasionnant des dégâts irréparables à l’appareil. Impossible de changer de cap, et les systèmes de survie ne tiendront pas le coup plus longtemps.
Pour s’en sortir, l’équipage se résout à s’enfermer dans les caissons de stase, laissant leur vie entre les mains de l’IA de bord et comptant sur le message de détresse… qui ne sera jamais entendu.

Deux siècles et demi d’errance plus tard, l’ordinateur réactive en urgence le seul rescapé, car une collision est imminente. Personne n’a jamais traversé une si longue période de coma, et s’il se réveille effectivement, c’est avec une amnésie totale.
Alors qu’il ne connaît même pas son nom, cet homme n’a que quelques minutes pour agir.
S’il s’en sort, il restera tout à affronter. Deux cent cinquante ans de politique expansionniste ont amené ce monde aux bords d’une guerre qui serait dévastatrice.
Sans le savoir, il est le seul à pouvoir l’empêcher.

Aller, je retourne travailler sur le prochain !