La pensée positive

Cyril Inspiration

Quelques pépites trouvées lors de l’écoute du podcast de Neil Pasricha, 3 books, consacré à l’interview de Seth Godin, ce dernier étant un auteur que je découvre sur le tard et qui m’inspire beaucoup, dans le sens où les idées qu’il exprime me donnent envie, envie d’écrire, envie de m’exprimer. Elles me décomplexent aussi, elles me libèrent.

Quoi que ce soit qui m’aide à écrire, je prends.

Des pépites, donc, et une en particulier :

Il se trouve que l’attitude positive ne vous permettra pas de tout faire, mais elle vous permettra de tout mieux faire que l’attitude négative.

(C’est une traduction approximative, hein. Allez lire la version shakespearienne un peu plus bas pour vous faire une vraie idée.)

Cela peut paraître, comme ça, enfoncer une porte ouverte. Je connais des gens plutôt sur le penchant négatif (ces gens qui teintent tout d’une vision négative, contagieuse et polluante) que j’essaie d’éviter pour ne m’entourer que de personnes qui m’apportent des choses constructives, ou en tout cas qui n’influencent pas trop mes perceptions pour les faire pencher du côté obscur.
Je me considère comme quelqu’un d’optimiste (en fait j’adhère plutôt à la définition « optimiste sceptique », on pourra en reparler), ceci dit, comme tout un chacun, il est assez facile de se laisser contaminer et de voir tout en noir.

Mais l’air de rien, considérer cette pensée permet de relativiser les choses et cela suffit souvent à me remettre sur les rails.

Pour référence, dans la langue originale :

« It turns out that positive thinking doesn’t help you do everything, but it helps you do anything better than negative thinking. »
Seth Godin

Pour finir, Seth Godin produit un podcast formidable nommé Akimbo (en anglais). Court, efficace, révélateur. J’adore. Peut-être aimerez-vous aussi.